Les banques indirectement mises en cause dans le changement climatique

L'ONG "Les Amis de la Terre" vient de publier le rapport  "Banques françaises, banques fossiles ?". Elle y évalue la responsabilité des banques en matière de changement climatique notamment à partir de leurs émissions indirectes de gaz à effet de serre, générées par les activités qu'elles financent, c'est-à-dire au total 3,2 fois celles de la France. Résultat : elles arrivent toutes en dessous de la moyenne. Les trois premières du classement sont le Crédit Coopératif (4,5/10), Dexia (4,3/10) et Banque populaire (3,7/10).

Développement durable