Les marques parlent aux lecteurs du JDN - en savoir plus ?

Etre une entreprise écoresponsable est aussi un objectif économique

Pour Arnaud Deschamps, directeur général de Nespresso France, être une entreprise écoresponsable ne constitue en rien un frein à son activité. Au contraire, adopter cette démarche est un moteur de croissance pour Nespresso.

Etre une entreprise écoresponsable, c'est allier la raison économique et la raison écologique. Trop souvent dans les entreprises, l'écologie vient après la raison économique. Mais aujourd'hui, tenir ce raisonnement n'est plus possible. La conscience environnementale est générale et ces questions ne peuvent plus être considérées comme un surcoût ou une contrainte réglementaire. Une entreprise ne peut plus se contenter de faire ce qu'elle sait faire. Pour être pérenne, elle doit s'ouvrir à son écosystème global.

En s'intéressant à toute notre chaîne de valeur nous avons découvert de formidables opportunités de business

Regardez Nespresso. Notre entreprise pourrait se contenter de mettre du café dans des dosettes en aluminium. C'est le cœur de notre métier. Et pourtant, en faisant le choix de devenir une entreprise écoresponsable, en s'intéressant à toute notre chaîne de valeur nous avons découvert de formidables opportunités de business. A dire vrai, en 2003, quand nous nous sommes lancés dans la RSE, ce n'était pas pour faire le bien sur Terre ou se donner bonne conscience. Nous sommes entrés dans cette démarche pour assurer la stabilité de l'entreprise. Nos ventes explosaient et nous risquions d'être confrontés à une pénurie de café dans la mesure où à peine 2% de la production mondiale convient à nos standards de goûts et de qualité. Pour sécuriser nos approvisionnements, nous avons conclu qu'il fallait se préoccuper de nos producteurs de café en les aidant à produire plus et mieux. Comment ? En les soutenant financièrement et en les formant à l'agronomie. Nous avons lancé plusieurs programmes dans ce sens et en définitive, les caféiculteurs sont capables de produire un meilleur café qu'ils vendent plus cher tandis que de notre côté, nos approvisionnements sont sécurisés à mesure de la croissance de nos ventes. Tout le monde y gagne.

Tous nos investissements écologiques créent de la valeur économique

Depuis, nous avons étendu cette démarche écoresponsable à toute notre chaîne de valeur. Tous nos investissements écologiques créent de la valeur économique, car c'est le seul moyen de les rendre pérennes. Nous pratiquons l'"in-setting", c'est-à-dire que nous refusons d'externaliser l'empreinte carbone de notre activité. Nous intégrons sa compensation dans notre propre chaîne de valeur. Concrètement, de la production du café à celles de nos dosettes, de la fabrication des machines au transport de nos produits nous dépensons chaque année 100 000 tonnes de CO2 par an. En plantant 500 000 arbres par an dans nos plantations pour rendre notre café neutre en carbone, nous investissons dans notre propre chaîne de valeur et cela a des bénéfices circulaires. En effet, plus on plante des arbres, plus on améliore l'écosystème, plus on améliore la qualité du café. Et plus on améliore la qualité de notre café, plus on peut le vendre cher.

Autre exemple, la réparation de nos machines. Depuis l'année dernière nous proposons à nos clients dont la machine tombe en panne de la remplacer par un autre appareil qui a, lui aussi, fait l'objet d'une réparation et que nous remettons à neuf. Là encore, nous sommes dans la création de valeur économique et de la création de valeur écologique. D'une part, parce que c'est mieux pour l'environnement de réparer une machine que de la jeter. Et d'autre part, au lieu de faire quatre aller-retour chez nos clients pour enlever puis ramener leur machine, nous n'en faisons plus que deux. Si bien que cette économie circulaire des machines est pertinente pour nos affaires. Paradoxalement, chez Nespresso, cette démarche RSE rend nos engagements beaucoup plus durables. On ne va pas l'arrêter car tout notre modèle économique en dépend.

Notre modèle économique dépend de notre démarche RSE

Selon moi, on peut lier la raison économique et la raison écologique dans tous les secteurs d'activités, encore faut-il chausser des lunettes pour avoir des idées neuves et vouloir investir pour l'avenir. Si on analyse sérieusement sa chaîne de valeurs, les pistes sont nombreuses. Ce peut être le choix d'un fournisseur qui présentera des standards conformes à celui d'une entreprise écoresponsable. Ou bien un prétexte pour s'associer avec d'autres entreprises dans des projets de recyclage parce que si le contenu du produit n'est pas le même, le contenant y ressemble fortement. Ce dialogue avec ses concurrents ou des fournisseurs est nécessairement source de créativité et donc de valeur. "

Nespresso-Entreprise-on-air