"Les concepts du lean doivent être inscrits dans l'ADN de chaque employé"

Kajetan von Mentzingen est le nouveau directeur du lean management au sein du groupe Europcopter. Au forum Change Management, il aborde le sujet de la culture lean et le rôle fondamental qu'elle joue dans l'économie aujourd'hui.

 

kajetan von mentzigen.
Kajetan von Mentzigen. © Europcopter

Pourquoi insistez-vous sur l'intégration du lean management dans la culture industrielle d'une entreprise ?

Le lean n'est pas seulement un système de management mais c'est aussi une culture qui vise à éliminer le gaspillage pour augmenter la valeur pour le client. Pour arriver à cette fin, les concepts du lean doivent être inscrits dans l'ADN de chaque employé. Pour cela, le travail du lean management cible le comportement et l'attitude du manager. La manière dont ce dernier agit, parle et pense, influence le comportement de chacun de ses collaborateurs. Il est donc impératif que les fondamentaux du lean, ceux de l'efficacité, de la perte minimum et de la satisfaction du client soient intégrés par le manager, pour qu'ils puissent être transmis à ses équipes.

Pourquoi les entreprises ont-elles aujourd'hui besoin du lean?

Pour que quelque chose puisse changer dans une organisation, il faut toujours un déclencheur : cela peut être de la concurrence ou encore des nouveaux clients. Face à une concurrence qui s'accroît, les entreprises doivent réagir, sinon elles ne pourront pas survivre. Le lean apprend à être plus efficace mais permet aussi de mieux réagir aux changements du marché. Le lean se focalise sur ce que le client veut réellement. L'histoire des horlogers suisses fournit un exemple parlant. Pendant des siècles, ils ont été les meilleurs. Ils ont même inventé la montre digitale mais sans imaginer la valeur que lui accordera le client. A l'inverse, cela a pris une seconde pour le japonais Casio pour la comprendre. Depuis, 90% des horlogers ont disparu en Suisse.

Quel est l'objectif des professionnels du lean dans l'entreprise ?

Le but final du lean management est que le consultant spécialisé disparaisse. L'ambition est d'éduquer l'organisation pour que le lean puisse fonctionner sans un surveillant, que sa culture fasse partie intégrante de l'entreprise. Un exemple de cette réussite est Toyota, une firme très avancée dans le lean management. Aujourd'hui, ils ont seulement un ou deux consultants qui agissent ici ou là mais il n'y a plus d'équipe dédiée au lean : sa philosophie est devenue indissociable de celle des employés.  

Est-ce que le lean fonctionne mieux dans certains secteurs ou dans certains pays que dans d'autres ?

La culture du lean peut être appliquée dans n'importe quel secteur. En Chine, ils emploient le lean même pour construire des gratte-ciels. De même, le lean n'est pas adapté à certains pays en particulier. Ceci dit, les entreprises les plus avancés dans le lean management se situent dans l'industrie automobile, particulièrement au Japon, car c'est là-bas que se situe l'origine de ce concept.

Gestion du changement / Lean management