10 mesures pour préserver votre entreprise Cibler ses investissements

Après avoir taillé dans les dépenses et mis en place une armada de précautions pour sauvegarder votre situation financière, il se peut que cette dernière s'améliore ! Il ne faut alors pas céder à l'euphorie et penser que c'est gagné. Ce "butin" doit vous permettre de supporter une dégradation des conditions économiques à venir, pas de vous lancer dans des investissements à grands frais.

 

Le développement doit, lui aussi, être soumis à examen attentif : parmi les investissements budgétés, ne conservez que les plus essentiels, soit parce qu'ils vous font gagner en productivité, soit parce qu'ils sont indispensables au maintien de votre compétitivité. Concentrez-les sur les secteurs et produits phare de l'entreprise. Reportez les autres à des temps plus heureux. Les critères de décisions ne doivent pas se limiter à la rentabilité et au risque du projet. Certains investissements qui peuvent s'avérer très rentables nécessitent néanmoins de fortes sorties d'argent qu'il vaut mieux éviter lorsqu'on a peu de visibilité sur l'avenir. Si, toutefois, vous deviez vous aventurer dans un projet d'ampleur, assurez-vous d'avoir le soutien total de votre banque et vos principaux actionnaires.  

 

En ce qui concerne l'allocation de vos ressources en interne, privilégiez le service commercial. En période de crise, il est important d'avoir une équipe dynamique et mobilisée. Vous pouvez d'ailleurs faire une exception sur le gel des embauches pour renforcer un groupe qui serait trop léger.  

 

Rentabilité