Réussir un changement : les 7 pièges à éviter Ecueil n°2 : Prendre la peur pour de la mauvaise volonté

Un élément à ne surtout pas sous-estimer lorsqu'on souhaite conduire un changement dans une organisation humaine est la peur que ce changement génère inévitablement chez un grand nombre de personnes. "Les médias, l'éducation entretiennent chez les Français la peur du futur, de l'inconnu et donc du changement, assure Christine Marsan, consultante et auteur de "Réussir le changement". Or, plus on développe cette peur, plus on cultive l'inertie." Le rôle du dirigeant qui souhaite impulser le changement est donc de reconnaître cette peur, de rassurer et de ne pas prendre toutes les réactions de défiance ou de résistance pour de la mauvaise volonté.

 

Concrètement, demander quelque chose de neuf à une personne inquiète de nature la conduira à se recroqueviller sur ses compétences acquises et à refuser de se placer de nouveau dans la position de l'apprenante. Cela la mettrait trop en porte-à-faux. Pour réduire cette peur, il faut la prendre à bras-le-corps avec le collaborateur concerné. "Le manager doit creuser le problème par un questionnement bienveillant et non inquisiteur", conseille la consultante. Soit les raisons de sa peur sont fondées et on pourra envisager une mesure correctrice, une aide personnalisée. Soit ce sont de fausses objections et, à force de le questionner, le collaborateur sera amené à exprimer ce qui le préoccupe véritablement.

 

Attention enfin à ne pas accentuer la peur en voulant la réduire. Une action de formation trop exhaustive, qui noierait ces personnes déjà inquiètes dans une foule de détails, finirait de les aigoisser. "Le but d'une action de formation est de donner les premiers réflexes, de faire comprendre la logique du changement", fait ainsi remarquer Christophe Faurie. Ce qui ne signifie pas que cette formation doit être simpliste : "Tant que les gens n'auront pas peiné un peu, les enseignements ne rentreront pas. En revanche, il s'agit de les accompagner sur le principe 'Regardez, vous savez faire'."