Espionnage industriel : comment protéger vos secrets Prendre conscience de ses richesses à cacher

Pour protéger ses secrets, il faut commencer par réaliser que l'on en a. Si certains secteurs, comme la finance ou la défense, connaissent pour des raisons évidentes des règlementations très strictes, la prise de conscience du caractère sensible de certaines informations est loin d'être toujours évidente.

Chacun a, à son échelle et selon son métier, des savoir-faire à protéger.

"Dans l'industrie, il est vital de protéger les recettes de fabrication qui ne sont pas brevetées pour ne pas être rendues publiques, indique Nicolas Christen, directeur de CIS, un cabinet d'investigation. Mais les prestataires de services doivent eux aussi se montrer vigilants : la divulgation du fonctionnement de l'entreprise peut se révéler extrêmement dommageable." Chacun a, à son échelle et selon son métier, des savoir-faire à protéger.

Retard français

Dans cette optique, les entreprises hexagonales accusent un certain retard par rapport à leurs concurrentes anglo-saxonnes. "En France, nous avons encore tendance à faire confiance aux dires des interlocuteurs, poursuit Nicolas Christen. Mais cela est progressivement en train de changer." La prise de conscience de la valeur de son patrimoine immatériel emprunte plusieurs voies. "Les entreprises nous contactent en général après un épisode de fuite d'information ou lorsque la concurrence se montre particulièrement agressive", explique Gilles M., consultant en sécurité.

Autour du même sujet