Les dirigeants jugent durement la relance

C'est un décalage entre les mesures prises par les gouvernements et celles attendues par les entreprises qui ressort d'une étude menée par Atradius auprès de dirigeants des quatre coins du monde. L'impact des tentatives gouvernementales de relance de l'économie est généralement jugé par les personnes interrogées comme limité dans la plupart des pays. Dans 17 des 20 pays étudiés, plus de 40 % des interviewés déclarent que les initiatives du gouvernement visant à stimuler l'économie n'ont aucun effet. Une opinion plus prononcée en France avec 44 % des personnes interrogées.
Dans la moitié des pays interrogés, plus de 10 % des dirigeants n'ont même pas remarqué que le gouvernement avait pris des mesures, la France est d'ailleurs le pays qui obtient le plus fort pourcentage avec 21 % des interviewés. Par ailleurs, parmi les mesures que les sondés attendent le plus de la part de leur gouvernement figurent davantage de réduction des taux d'intérêt, de diminutions d'impôts et d'incitations fiscales.

Autour du même sujet