"Rework : réussir autrement" ou comment réinventer le management d'entreprise A quoi bon se soucier des concurrents ?

Plutôt que de s'escrimer à copier la concurrence, mieux vaut s'attacher à cultiver ses valeurs et ses différences, selon les deux jeunes entrepreneurs. Ils conseillent ainsi de fixer vos propres règles du jeu.

 

« Finalement, mieux vaut ne pas trop se préoccuper des concurrents. Pourquoi ? Parce que cela tourne vite à l'obsession : Que mijotent-ils ? Que feront-ils ensuite ? Comment réagir ? On analyse et on dissèque le moindre petit changement. Cet état d'esprit néfaste engendre beaucoup de stress et d'anxiété, et tue la créativité dans l'œuf.

Cet exercice ne sert à rien, de toute façon. Le paysage concurrentiel change constamment et votre concurrent aujourd'hui peut être tout autre que celui de demain. (...)

Concentrez-vous plutôt sur votre entreprise. Ce qui se passe chez vous est de loin plus important que ce qui se passe ailleurs. Le temps que vous perdez à vous inquiéter de la concurrence est du temps que vous ne mettez pas à vous améliorer. Si vous focalisez votre attention sur vos concurrents, vous finirez par brouiller votre propre vision. Dès que vous vous nourrissez des idées d'autrui, vos chances de sortir quelque chose de nouveau s'envolent. Vous ne faites que réagir plutôt que de devenir un visionnaire, et vous en venez à offrir le produit du concurrent avec un emballage légèrement différent.

"Si vous cherchez à concevoir le produit qui délogera l'iPod, vous êtes déjà mort."

Si vous cherchez à concevoir "le produit qui délogera l'iPod" ou "le prochain Pokémon", vous êtes déjà mort. Vous permettez à vos concurrents d'établir les paramètres de votre produit. Vous ne délogerez pas Apple en faisant du Apple. Sur le terrain d'Apple, c'est Apple qui fixe les règles du jeu, et vous ne battrez jamais celui qui fait les règles. Vous devez redéfinir ces règles et non pas concevoir quelque chose de légèrement mieux. »

 

Editions Maxima - Laurent du Mesnil

Autour du même sujet