Partager cet article

RSS
BOURSE

RUBRIQUES

Tous nos articles

Journal du Net > Management >  La mallette du créateur d'entreprise : Quelles sont les charges à prévoir ?
DOSSIER 
 
septembre 2004

La mallette du créateur d'entreprise
Quelles sont les charges à prévoir ?

Le fonctionnement d'une entreprise implique des charges fixes que le créateur ne doit surtout pas omettre.
  Envoyer Imprimer  

Comment faire
une étude de marché ?
Sommaire

La liste de toutes les questions
La création d'entreprise au beau fixe
1 euro pour créer une entreprise ? Impossible, certains coûts sont incompressibles. Et il faut les prendre en compte dès le début de votre projet. "Le créateur d'entreprise chiffre plus facilement ce qui est lourd, comme le matériel nécessaire, analyse Michel Dupoizat, chargé de la coordination de la création et de la reprise d'entreprises pour les CCI de Lyon et Rhône-Alpes. C'est logique : en général, il se lance dans son métier d'origine et sait évaluer les investissements nécessaires."

En revanche, les porteurs de projet ont souvent du mal à prendre en compte le quotidien de leur future entreprise. Un quotidien qui a pourtant un coût. "Ils sont prêts à consacrer ce qu'il faut pour démarrer l'activité de l'entreprise. Mais ils oublient le carburant pour la trésorerie", poursuit Michel Dupoizat. Or, l'une des grandes problématiques du créateur est précisément la gestion de la trésorerie. Et une mauvaise gestion risque de détériorer vos relations avec votre banquier, voire de mettre en péril votre entreprise.

Premiers coûts, incompressibles : les charges sociales, la couverture sociale, maladie et retraite... "Les créateurs passent souvent du statut de salarié à celui d'indépendant. Pour eux, il s'agit donc d'une préoccupation nouvelle." Pour ces charges, il vous faudra par exemple compter un budget de 2.437 euros pour la première année si vous n'êtes pas salarié. Vous pouvez néanmoins, sous certaines conditions, être éxonéré de charges sociales. Si vous demeurez salarié et que vous créez votre entreprise, vous pouvez également être éxonéré sur la première année.

Il ne faut surtout pas oublier le carburant pour la trésorerie"

Michel Dupoizat (CCI Lyon et Rhône-Alpes)

Le loyer pour un local n'est pas, quant à lui, une charge systématique : il est tout à fait possible dans un premier temps de domicilier l'entreprise chez vous. Mais il vous faut prendre tout de même en compte la consommation d'électricité, la connexion à Internet, le téléphone... A noter que pour ceux qui choisissent de s'installer dans un incubateur, les coûts sont faibles (environ 400 euros par mois), mais existants.

La liste de toutes les questions
La création d'entreprise au beau fixe

D'autres charges fixes sont jugées indispensables par certains, en particulier les experts concernés : les honoraires de l'avocat, de l'expert-comptable, etc. Vous devez également définir votre salaire ou éventuellement évaluer combien de temps il vous est possible de travailler sans rien gagner. Dans certains cas, il peut être indispensable de recruter une ou plusieurs personnes, un coût supplémentaire à déterminer le plus tôt possible. Enfin, il vous faudra prendre en compte les charges variables, c'est-à-dire le montant des dépenses découlant automatiquement du niveau des ventes, par exemple les matières premières, les transports ou les commissions.

Comment faire
une étude de marché ?
Sommaire

Un témoignage, une question, un commentaire sur ce dossier ? Réagissez
  
JDN Management Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT

Sondage

Etes-vous actuellement démotivé au travail ?

Tous les sondages