Partager cet article

RSS
BOURSE

RUBRIQUES

Tous nos articles

Journal du Net > Management >  Gare au look : Une bonne apparence à tout prix
DOSSIER 
 
06/04/2005

Gare au look
Une bonne apparence à tout prix

Aujourd'hui, les individus sollicitent ouvertement les coiffeurs, les opticiens, et même les chirurgiens pour des raisons professionnelles. Il faut absolument avoir et conserver le visage de l'emploi.
  Envoyer Imprimer  

Une bonne apparence
"L'image n'est pas une fin en soi..."
La fin du casual day
7 styles au bureau

Rester avenant ou même attractif, rassurer un futur client ou s'imposer dans un milieu professionnel... il n'y a pas de secret : l'apparence ça se travaille, de haut en bas. Votre apparence doit tenir compte de vos objectifs, tout en sachant qu'on ne peut pas plaire à tout le monde.

 

Premier constat, et non des moindres : "l'apparence est de plus en plus importante en partie à cause de la pression médiatique", explique un chirurgien esthétique à la Clinique Elysée Montaigne à Paris. "Les demandes d'intervention chirurgicale, plastiques ou esthétiques, ont augmenté de l'ordre de 15 à 20 % en cinq ans. Et les raisons qui les motivent ont également évolué : aujourd'hui les gens évoquent clairement des raisons professionnelles, ce qu'ils n'avouaient pas auparavant. Et ceux qui goûtent à ce genre d'intervention y reviennent ultérieurement."

 

Lifting, rhinoplastie, oreilles décollées, chirurgie des paupières, greffes de cheveux, chirurgie de la dentition et des lèvres, les principaux candidats pour modifier leur apparence en ayant recours à la chirurgie esthétique sont des hommes de 50 à 60 ans, en général chefs d'entreprise, ou à des postes de direction. Ils veulent paraître plus jeunes face à leurs équipes. Quant aux femmes, elles veulent davantage conserver une apparence correcte et attractive vis à vis des clients.

 

D'un autre côté, certaines personnes font aussi appel à la chirurgie pour corriger le son de leur voix, un facteur non négligeable dans le ressenti que l'on imprime chez autrui. Reste que les personnes qu'il faut avoir les moyens. Un lifting coûte en effet 4.800 à 6.000 euros en moyenne. Moins onéreux, mais toujours pour peaufiner son image, le bronzage en cabine se développe pour donner un ton plus jovial aux professionnels, une bonne mine toute l'année même en hiver. Exit la déprime.

 

 

Des lunettes pour avoir l'air sérieux "

Vincent Vennier, Alain Afflelou

Cependant, si l'une des premières caractéristiques de notre société, civile ou professionnelle, est de vouloir paraître jeune et dynamique, certains, bien au contraire, voudraient se vieillir. Une technique parmi d'autres pour rassurer les interlocuteurs potentiels. Et les lunettes, ça donne un look. "Nous constatons une demande particulière des hommes, plutôt jeunes, et surtout des commerciaux, précise Vincent Vennier, directeur technique chez Afflelou. Ils veulent des lunettes discrètes qui les rendent sérieux, avec parfois une correction nulle ou presque."

 

Selon le directeur technique d'Afflelou, la tendance est aux lunettes "percées", sans montures, avec le "nez" et les branches couleur titane directement vissées dans le verre, comme les journalistes ou les personnalités médiatisées. Ce type de lunettes correspond à 80 % de la demande. "Cette demande est spécifiquement professionnelle. En dehors du travail, les commerciaux portent d'autres lunettes s'ils en ont besoin, souvent en plastique de couleur." Il y a donc bien un look spécifique au bureau. Quant à la demande des femmes, elle est davantage liée à la mode.

 

D'autres encore souhaitent s'imposer ou tout simplement s'affirmer par le biais de leur apparence. C'est souvent le cas pour les femmes qui travaillent en milieu très masculin. Certaines vont même jusqu'à demander à leur coiffeur de faire une coupe qui les rende plus sérieuses, parfois plus dures ou autoritaires.

Une bonne apparence
"L'image n'est pas une fin en soi..."
La fin du casual day
7 styles au bureau

"Lorsque l'on ne connaît personne dans une réunion par exemple, nous nous référons à la tête des personnes, en gérant les relations à travers l'apparence", note Marie-Louise Pierson, auteur de Valoriser votre image : les enjeux de l'apparence dans la vie professionnelle (Editions d'Organisation, 2002). "La tendance va vers un clonage de l'apparence, une sorte d'appauvrissement, mais néanmoins positif sur le plan des relations internationales où il n'est pas bon de trop marqué sa différence." Etre ou paraître, reste à faire le bon choix.

Un témoignage, une question, un commentaire sur ce dossier ?
Réagissez


JDN Management Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT

Sondage

Selon vous, faut-il supprimer deux jours fériés comme le propose le Medef ?

Tous les sondages