Autorité, les questions que l'on se pose

Je suis jeune diplômé et je n'arrive pas à faire suffisamment preuve d'autorité. Est-ce normal ?

 "Dans toutes les grandes écoles de commerce et d'administration, il n'existe aucune formation à l'exercice de l'autorité. Dans les formations RH, on apprend uniquement à administrer des carrières et des profils. Seules les écoles militaires dispensent ces cours". (Daniel Hervouët)

 

Je viens d'être nommé manager. Est-il judicieux de chambouler mon équipe pour asseoir mon autorité ?

"Si vous avez la capacité de remplacer 50% de la hiérarchie en 5 mois, vous pouvez changer le mode d'exercice de l'autorité de l'entreprise. Mais qui va arriver avec 50% de la chaîne hiérarchique sous le bras, avec des gens connus, testés en qui nous avons confiance ?". (Daniel Hervouët)

 

Les femmes et les hommes exercent-ils différemment leur autorité ?

"Il existe une autorité masculine plutôt virile et une autorité féminine plus maternelle. Mais rien n'indique qui de l'homme ou de la femme va l'exercer. Une femme à la tête d'une équipe d'hommes peut développer un sentiment de virilité. Inversement, un homme qui n'encadre que des femmes va peut-être plus s'intéresser à la communion du petit dernier". (Valentine Chapus-Gilbert)

 

En tant que chef, dois-je demander un feedback à mes collaborateurs ?

"C'est une méthode qui se pratique aux USA, mais que je ne recommande pas en France. L'évaluation peut donner lieu à des vengeances personnelles. Elle ne peut pas renforcer l'autorité. Mais elle peut causer bien des ravages". (Emmanuel Fort)