Etre trop bavard

Moins on en fait, plus on en dit. © R. Salin / CCM Benchmark

Si le mutisme est à bannir, faites attention à ne pas trop en dire. Que le bavardage soit professionnel ou personnel ne change rien, vous risquez de déranger vos collègues qui souhaitent travailler dans le calme.

D'autre part, il est inutile de raconter tout ce que vous faites. Ce sont sur des réalisations concrètes que se mesurent vos réelles capacités. Le bavardage est souvent perçu comme une preuve d'incompétence. Une personne maitrisant ses dossiers ne cherchera pas à noyer son interlocuteur sous les mots. Rien ne sert de recourir à la parole si les actes ne suivent pas. Les bavards doivent savoir que moins nous parlons, plus nous sommes écoutés.