Management de projet : les 10 étapes clés Je soigne mon équipe

La bonne gestion d'un projet repose avant tout sur la bonne gestion des hommes. Le manager de projet doit donc savoir tirer le meilleur de tous.

Les différentes phases de la vie d'une équipe

Alain Asquin identifie cinq étapes dans la vie d'une équipe-projet. Au cours de ces étapes, le meneur devra aménager son style de management.

- Le "forming" : tout au début du projet, les membres de l'équipe se découvrent. "Il faut alors faire du team-building : les parties prenantes doivent s'estimer et reconnaître la légitimité de chacun à intégrer l'équipe", recommande-t-il.

- Le "storming" : après s'être acceptées, les personnes vont confronter leurs opinions, parfois de manière virulante. "A ce moment, il faut accepter de laisser place à la diversité afin de faire émerger les idées", recommande Alain Asquin. Vous aurez peut-être l'impression de perdre du temps mais les décisions qui seront prises à ce moment seront valables pour toute la durée du projet. "Il faut résister à l'envie de se lancer tête baissée dans l'action et prendre le temps de penser le projet", prévient-il.

- Le "norming" : la phase de discussion est cette fois terminée et le chef de projet fixe un cadre commun qui doit faire consensus pour l'ensemble de l'équipe. Vous devez reprendre de l'autorité après la liberté laissée aux collaborateurs en début de projet. A cette étape, "l'équipe commence à se reconnaître comme une entité différente du reste de l'entreprise", précise Alain Asquin.

- Le "performing" : cette étape prévaut pendant toute la réalisation concrète du projet. Le chef de projet doit veiller à ce que l'équipe trouve du plaisir à être ensemble et à oeuvrer dans un but commun, tout en lui laissant son autonomie. Il opte alors pour un rôle de coordinateur.

- Le "mourning" : l'équipe se dissout lorsque le projet prend fin. Il est possible d'entretenir les relations développées pendant la durée du projet de manière informelle afin de rendre la transition plus facile.

Motiver dans la durée

Les projets dynamiques sont ceux qui présentent une forte adhésion des acteurs. Pour cela, il faut réussir à leur faire partager une vision commune. Montrez à chaque collaborateurs que vous reconnaissez leurs talents et que vous saurez l'utiliser à bon escient. De plus, faites valoir leur intérêt. "Les gens doivent voir ce qu'ils ont à gagner : la valorisation de leurs compétences, l'échange avec d'autres professionnels, la possibilité de progresser...", explique Martine Miny. Chacun doit savoir quelle est sa participation à l'objectif global.

Montrez à chaque collaborateur que vous reconnaissez leurs talents

Ensuite, sur toute la durée du projet, vous devrez entretenir cette motivation à travers de l'information, notamment envers ceux qui n'interviennent qu'en fin de projet, mais aussi en favorisant des rencontres lorsque c'est chose possible. Soyez attentif au stress qui émane de certains collaborateurs : il est possible que le cumul de leurs responsabilités et de leur participation au projet leur impose un rythme insoutenable. Faites également attention aux personnes très investies, qui seront particulièrement demandeuses de reconnaissance.

Autour du même sujet