C'est scientifique, on vous juge selon deux critères

Selon un chercheur d'Harvard, deux qualités sont recherchées par les personnes qui vous rencontrent. Et l'une est plus importante que l'autre...

Les gens vous jugent en quelques secondes, mais qu'évaluent-ils exactement ?

Amy Cuddy, professeur à Harvard étudie les premières impressions depuis plus de 15 ans. Son travail réalisé en collaboration avec ses confrères psychologues Susan Fiske et Peter Glick montre que les mêmes schémas se reproduisent souvent.

Dans son nouveau livre "Presence", Cuddy explique que les gens répondent rapidement à deux questions quand ils vous rencontrent pour la première fois :

  • Puis-je faire confiance à cette personne ?
  • Puis-je respecter cette personne ?

Les psychologues parlent à la fois de chaleur et de compétence. Idéalement, il faut combiner ces deux qualités.

Cuddy affirme que la plupart des gens pensent que la compétence est le facteur le plus important, en particulier dans un contexte professionnel. Après tout, ils veulent prouver qu'ils sont suffisamment intelligents et talentueux pour gérer le travail qui leur est confié.

Mais prudence. Il semblerait que la chaleur ou la fiabilité soit le facteur le plus important lorsque l'on vous évalue.

"Dans une perspective évolutive, il est plus important pour notre survie de savoir si une personne mérite notre confiance", déclare Cuddy.

Cela semble logique quand on pense qu'à l'époque des hommes préhistoriques, il était plus important de savoir si votre semblable allait vous tuer et voler tout ce que vous possédez que s'il était assez compétent pour allumer un bon feu.

Bien que l'on accorde beaucoup d'importance à la compétence, Cuddy affirme que celle-ci n'est évaluée qu'après que la confiance soit établie. De plus, trop vouloir montrer votre force peut se retourner contre vous.

Elle explique que les étudiants en MBA sont souvent si soucieux de paraître intelligents et compétents qu'ils en arrivent à manquer des événements sociaux, à ne jamais demander d'aide et finissent par sembler inapprochables.

Ces personnes perfectionnistes risquent d'être très désagréablement surprises de ne se voir proposer aucun poste. Qu'elles ne tombent pas des nues. Personne n'a pu apprendre à les connaître et à leur faire confiance.

Cuddy déclare la chose suivante : "si une personne que vous essayez d'influencer ne vous fait pas confiance, vous n'irez pas loin. En fait, vous susciterez même de la suspicion car vous paraîtrez manipulateur. Une personne chaleureuse, fiable et forte suscite de l'admiration. Mais c'est seulement après que la confiance a été établie que votre force sera perçue comme un avantage et non comme une menace".

 

Article de Jenna Goudreau. Traduction de Soraya Bouznada, JDN.

Voir l'article original : "A Harvard psychologist says people judge you based on 2 criteria when they first meet you".

Autour du même sujet