Formules d'e-mails : ce qu'elles révèlent de vous

Certaines expressions ou formulations anodines contenues dans les courriels donnent une bien mauvaise image de leur expéditeur.

100 milliards. C'est le nombre d' e-mails professionnels envoyés quotidiennement dans le monde, révèle une étude menée par Alinto. Que ce soit pour une recherche d'emploi, un envoi de devis ou un simple échange d'informations avec un supérieur hiérarchique, un subordonné ou un simple collègue, les e-mails sont partout.

Et les risques de froisser son interlocuteur sont nombreux. Ils passent par des mauvaises informations, des fautes d'orthographe mais aussi par des formulations maladroites. S'il est dans vos habitudes de commencer vos e-mails par "Madame, Monsieur", si vous aimez conclure systématiquement vos mails par "cordialement", réfléchissez bien. Il se peut que cela vous porte préjudice.

Pour vous aider à identifier les formulations malencontreuses (que vous pensez surement pertinentes), le JDN a fait appel à une spécialiste: Sylvie Azoulay-Bismuth : formatrice en communication et auteur de l'ouvrage "Etre un pro de l'e-mail : 7 étapes pour rédiger des e-mails efficaces".

Voici son opinion et ses conseils concernant les formulations que nous utilisons souvent dans notre correspondance électronique.

 

Et aussi

 

Autour du même sujet