Le PDG de Nike, Mark Parker, fait du gribouillage pendant ses réunions

mark parker de nike
Mark Parker de Nike © parker/Nike

Non seulement Mark Parker dirige Nike, un empire sportif à 24 milliards de dollars par an, mais il réalise aussi ses propres croquis. Il arrive en réunion avec un carnet en moleskine sous le bras, plein de croquis de nouveaux produits.

En 2009, le cycliste Lance Armstrong étaient en réunion d'affaires avec Mark Parker qui passait son temps à gribouiller sur son carnet. A la fin de la réunion, le cycliste lui a demandé de voir ce qu'il dessinait. "Il a ouvert le carnet et m'a montré une chaussure parfaite", se souvient Lance Armstrong. 

Selon Mike Parker, les croquis aident à clarifier le processus de recherche d'idées, qui un équilibre permanent entre ce que le veut le design et ce dont le marché a besoin. 

"Je pense beaucoup à l'équilibre, assure-t-il. La plupart d'entre nous sommes en rupture d'équilibre et cela ne pose pas de problème mais on a besoin de garder un œil sur un équilibre global pour réussir".