Le "bon copain"

avec lui, tout est prétexte à ne pas travailler.
Avec lui, tout est prétexte à ne pas travailler. © Photomontage JDN / Forgiss / Fotolia

On parle de "bon copain" pour rendre compte de ces profils très sympathiques mais peu professionnels. Ils n'ont souvent pas envie de travailler, préférant des discussions de camaraderie qui sont un véritable frein au bon déroulement de votre collaboration.

Il ne faut surtout pas rentrer dans son jeu et fraterniser, au risque de perdre toute crédibilité. Georges Chetochine conseille au contraire de "le laisse se fatiguer tout seul en répondant à son comportement limite par des sourires légers et une attitude agréable". Voyant que vous n'êtes pas vraiment enclin à rentrer dans son jeu, il va à un moment dire de lui-même "Ok, passons aux choses sérieuses."