Comprendre les bases de la graphologie L'utilisation de l'espace

Hampe, zone médiane et jambage

Une chose essentielle à prendre en compte dans l'analyse graphologique est la situation de l'écriture dans l'espace. Le graphisme de l'écriture comprend trois zones. La hampe est la partie supérieure de l'interligne utilisée pour les lettres comme t ou d. Dans la symbolique graphologique, elle représente l'esprit. Si les hampes sont accentuées dans le graphisme, cela implique un intérêt certain pour le monde des idées, une quête vers l'intellect. La zone médiane est la partie centrale qui comprend 13 lettres comme a ou r. Elle représente la sensibilité. Si elle domine, cela peut laisser penser que la personne agit davantage en fonction de ses sentiments et se montre réceptive aux autres. Enfin, le jambage, la partie inférieure (j ou p) symbolise l'aspect matériel, concret. Si le jambage ressort fortement dans le graphisme, cela peut signifier qu'on a les pieds sur terre, qu'on est plus réaliste qu'idéaliste.

 

L'écrit et le non écrit 

Toujours dans l'étude spatiale, la place des espaces et des marges est significative. Ils font partie intégrante de l'écriture. "L'analyse graphologique observe les noirs et les blancs, l'écrit et le non écrit." précise Céline Bailleul. La façon dont l'écriture occupe la page représente l'espace personnel. Un espace bien occupé, à savoir une écriture aérée, peut refléter une certaine rigueur dans le travail, la personne doit avoir les idées claires. Mais si elle est trop espacée, excessive, cela implique une tendance à l'isolement. Une écriture serrée reflèterait quant à elle une personne active, impulsive mais aussi attentive et sensible.

ecriture aérée
Ecriture aérée © JDN
ecriture serrée
Ecriture serrée © JDN

La vitesse et la direction du graphisme 

La vitesse de l'écriture peut refléter certains traits de personnalité, en gardant toujours à l'esprit qu'un seul élément ne permet pas de tirer de conclusions. Ainsi, un graphisme lent aurait tendance à caractériser la précision, la prudence dans l'action, voire dans certains cas la nonchalance. A l'inverse, une écriture rapide représenterait plutôt les personnes dotées d'une grande vivacité d'esprit, d'une culture développée. Une écriture précipitée indique un manque de contrôle de soi.
La direction de l'écriture peut aussi être une source de renseignements à condition que ce soit sur un papier non ligné. Une écriture horizontale et harmonieuse indique un certain équilibre et une maîtrise de soi. Si elle est ascendante, elle peut indiquer l'optimisme, la confiance en soi. Si elle est descendante, on aura tendance à déceler du pessimisme voire du découragement.

 

La taille des lettres

Enfin, l'observation se fait également sur la taille de l'écriture. Une écriture grande implique que la personne éprouve un besoin de se faire remarquer, en faisant preuve d'une forte extériorisation. Une écriture petite désigne davantage une personne minutieuse, un travail de la pensée. Lorsque ce sont les majuscules qui sont agrandies, on pourra penser à un complexe d'infériorité qui amène à un gonflement du moi. 

ecriture petite
Ecriture petite © JDN

ecriture grande
Ecriture grande © JDN

Autour du même sujet