Les 10 leçons de management de Barack Obama Garder son sang-froid

Barack Obama sait que lorsque le temps est compté, il faut aller de l'avant coûte que coûte. Mais pour tenir la distance, il sait faire des pauses méritées.

 

Régler les problèmes et laisser tomber les remontrances

"Ce qui importe, c'est la manière dont vous gérez vos erreurs"

Après l'échec aux primaires dans le Texas, Obama a réagi avec calme et professionnalisme. Il n'y a pas eu de réprimandes contre son équipe de campagne, simplement une discussion sans heurts sur les dysfonctionnements et les moyens d'y remédier. "Ce qui importe, c'est la manière dont vous gérez vos erreurs, qu'il s'agisse d'un contrat perdu, de l'abandon d'un nouveau produit ou de la manœuvre d'un concurrent que vous n'avez pas vue venir", préconisent Barry Libert et Rick Faulk. Lorsque l'objectif se rapproche, perdre du temps à chercher les responsables d'erreurs commises est une perte de temps. Il sera bien temps de faire un bilan une fois le dossier bouclé ou le prospect convaincu. 

le président barack obama lors d'un match de basket.
Le président Barack Obama lors d'un match de basket. © Official White House Photo by Pete Souza

Les patrons doivent eux aussi apprendre à garder leur sang-froid dans les périodes difficiles. "Des structures saines, des plans d'urgence directement applicables sont certes nécessaires, mais un mental fort est indispensable", selon Barry Libert et Rick Faulk.

Par ailleurs, de même qu'Obama a su emporter les indécis en se comportant en présidentiable, les patrons peuvent convaincre leurs partenaires par une attitude posée et rationnelle, par un comportement d'homme d'Etat. Cela ne doit empêcher, bien sûr, de prendre dans le même temps toutes les mesures qui leur permettront de devancer leurs concurrents.

 

Prendre le temps de se détendre

"L'astuce pour apprendre à garder son sang froid c'est de savoir le perdre à l'occasion, soulignent les auteurs. Barack, lui c'est le basket." Trop de dirigeants d'entreprise ne prennent pas le temps de se détendre et finissent par exploser, allant jusqu'à fustiger un employé pour une erreur qu'il n'a pas commise ou piquer une grosse colère pour une broutille. "Les conséquences peuvent être terribles : "le moral de chacun dans l'entreprise s'en ressent", notent les auteurs. Tout le monde a besoin de moments de détente, qui permettent d'évacuer les frustrations et les ressentiments accumulés. 

Autour du même sujet