Les 10 leçons de management de Barack Obama Former un tout avec son équipe

Pour changer les choses, il ne faut pas être seul : "il vaut mieux être parmi les autres que seul devant", analyse Laurent Buratti. Pour soutenir votre équipe, "il faut prendre une posture de leader serviteur, c'est-à-dire être au service de votre organisation plutôt que l'inverse."

 

l'écoute active est une des techniques employées par le président des etats-unis
L'écoute active est une des techniques employées par le Président des Etats-Unis © Official White House Photo by Pete Souza
Soutenir son équipe

Il faut soutenir votre équipe et mettre chacun en condition de donner le meilleur de lui-même. C'est ce que fait Barack Obama. "Toute personne qui avait fait du bon travail était félicitée publiquement", expliquent Barry Libert et Rick Faulk. Par ailleurs, en mars dernier, il a pris la défense de son secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, dont la gestion de l'affaire AIG a fait l'objet de vives critiques. A la minute où l'affaire avait commencé à faire polémique, le président avait assuré qu'il refuserait sa démission, si ce dernier la lui proposait.

 

"Toute personne qui avait fait du bon travail était félicitée publiquement"

Ecouter plutôt que discourir

Obama fait aussi preuve d'une grande qualité d'écoute et d'une capacité à intégrer des idées et à prioriser ses actions. Avec ce genre de leader, le pouvoir, qui repose sur des valeurs communes, part de la base et remonte. En campagne, lorsqu'il présidait les réunions, il interrogeait chaque membre de son équipe et insistait pour avoir l'opinion de tous les présents. Ce procédé ne l'empêchait bien sûr pas de rester maître à bord et de prendre les décisions finales. Organiser des brainstormings pour aller chercher les idées dans son équipe est une pratique à s'approprier pour apprendre à déléguer.

Autour du même sujet