La question à laquelle vous ne voulez pas apporter de réponse

on peut parfois avouer que l'on a pas le droit de répondre.
On peut parfois avouer que l'on a pas le droit de répondre. © Photomontage AVAVA - Fotolia.com / JDN

C'est la question piège par excellence, celle que l'on vous pose et à laquelle vous n'avez pas le droit ou l'envie de répondre honnêtement. Dans certains cas, il peut être tout à fait possible, sans que personnes ne soit froissé, d'avouer que l'on n'a pas le droit de dévoiler certains éléments.

Dans d'autres, on peut faire croire que l'on n'a pas la réponse. Lorsque l'on vous demande de communiquer une décision mais que vous ne le souhaitez pas, il est toujours possible d'expliquer qu'elle est actuellement dans les tuyaux, que tous les éléments ne sont pas encore disponibles... Car dans tous les cas, il faut éviter de prendre votre auditoire pour un imbécile en mentant effrontément. Il peut alors très bien comprendre votre duplicité et vous perdrez en crédit.