Réussir un graphique Ce qu'apporte un graphique à une présentation

Un graphique ne doit pas être seulement perçu comme une manière d'agrémenter un rapport trop dense ou de mettre un peu de couleur dans une présentation remplie de texte. "Il a pour vocation de faire comprendre une situation complexe tout en préparant la prise de décision", explique Bernard Lebelle, senior manager chez Deloitte et auteur de "Convaincre avec des graphiques efficaces". Ce n'est donc pas une illustration gratuite. "Créer des graphiques efficaces est une compétence clé du cadre, au même titre que l'analyse des données et leur restitution sous forme de présentation dynamique", complète l'expert.

 

Favoriser la compréhension sans accaparer l'attention

Mais en quoi un graphique doit-il être efficace ? "On lit plus vite que l'on écoute et l'attention de notre auditoire est d'abord mobilisée par le visuel." Il s'agit donc de ne pas l'absorber par un graphique trop complexe ou tout simplement mal conçu. Il perdrait le fil de votre raisonnement pour concentrer ses efforts sur la compréhension de ce qu'il voit. Le risque qu'il soit surchargé est d'autant plus grand que les logiciels insèrent par défaut grilles, légendes d'échelle détaillées voire étiquettes de données. La présence de chacun de ces élements doit être mûrement réflechie.

 

"Son titre doit porter votre conclusion. Cela permettra la compréhension même si vous n'êtes pas là pour le présenter"

Il faut également réserver la représentation graphique aux informations qui le nécessitent. Pour restituer un chiffre tel que la part des femmes dans l'effectif d'une entreprise, nul besoin d'un camembert bicolore. Une phrase suffit. De même pour l'évolution d'un chiffre sur deux ans. Un graphique doit venir supporter une argumentation et doit faciliter la mémorisation. "Son titre doit porter votre conclusion. Cela permettra la compréhension même si vous n'êtes pas là pour le commenter", conseille Bernard Lebelle.

 

Un instrument puissant à utiliser avec discernement

Mais pour être un bon outil d'aide à la décision, il doit avant tout inspirer confiance. Accentuer votre message pour faciliter sa transmission est essentiel mais pas question de traverser la ligne rouge et de faire mentir les chiffres, volontairement ou non. La qualité de la prise de décision et votre crédibilité sont en jeu.