Savoir bien formuler une critique Instaurez un bon relationnel

Se fixer une échéance

Lors de la discussion, il est important de fixer des objectifs et des échéances. Cela donnera plus de poids à votre demande et l'inscrira dans une optique d'amélioration des relations : "on se revoit dans X semaines" ou "on en reparle après tel projet que tu vas prendre en charge". Et pensez bien à l'inscrire dans votre agenda pour tenir parole.

Cette échéance vous permettra notamment de mettre en place une meilleure communication avec vos collègues. "Le mot 'critique' est devenu de façon courante un synonyme de 'reproche', mais il faut bien garder à l'esprit qu'une critique peut aussi être positive. L'un ne va d'ailleurs pas sans l'autre", explique Marianne Perrette.

 

Exprimer des critiques positives

Bien formuler des remarques négatives impose de savoir exprimer régulièrement sa satisfaction

En effet, si vous n'évoquez des remarques positives que pour faire passer une critique négative, il y a de grandes chances que les aspects positifs soient pris pour de l'hypocrisie. Si vous êtes content du travail de votre collaborateur, n'hésitez pas à lui dire. Appliquez les mêmes méthodes pour lui exprimer votre satisfaction : vous l'invitez à discuter de tel projet et lui expliquez que vous avez apprécié que son dossier ait été rendu dans les temps, que ses arguments étaient très bons, qu'il était soigné, etc. "Si l'on n'est pas capable de dire à ses collègues tout ce qui est positif, cela explique qu'il soit difficile de dire ce qui ne va pas".

 

Entrer dans un cercle vertueux

Le but du jeu consiste à créer un bon relationnel : recevoir des remarques positives motive les collaborateurs et lorsque vous avez besoin d'exprimer une remarque négative, ils sont prêts à se remettre en cause. "On oublie également qu'exprimer ses remarques positives, c'est aussi se faire du bien à soi. On progresse personnellement en voyant que l'on peut compter sur telle et telle compétence de ses collaborateurs", rappelle la coach.

 

Savoir être