Faire entendre son point de vue Adhérer à son propos et garder ses distances

Croire à ce que l'on veut faire passer

Si la manière de présenter au mieux son discours facilite l'appropriation par ses interlocuteurs, il faut être conscient qu'il existe un "phénomène boomerang" de la persuasion : face à quelqu'un de convainquant, si ses interlocuteurs se découvrent déçus dans leurs attentes, le sujet risque d'être complètement décrédibilisé. Il faut donc être en mesure de tenir ses promesses.

"Attention à l'effet boomerang de la persuasion : si vous ne pouvez pas tenir vos promesses, il faut avoir l'honnêteté de le dire."

"Si vous n'êtes pas sûr de pouvoir apporter ce que les personnes attendent, il faut avoir l'honnêteté de le dire et de mettre des conditions, ou proposer des échéances graduées", avertit le psychologue. Si vous ne croyez pas pleinement à ce que vous avancer, vous ne pourrez pas mettre en place une relation d'écoute mutuelle.

 

Garder une juste distance

Une question à brûle-pourpoint au cours d'une réunion, un collaborateur toujours moteur d'ordinaire qui se braque... les situations déstabilisantes sont légion en réunion. S'il est justement difficile de s'y préparer, il est toutefois possible de développer de bons réflexes.

 

"Il faut relativiser une situation en toutes circonstances et être prompt à la réversibilité de la pensée. Bien souvent, l'animateur d'une réunion va chercher parmi les participants des supports protecteurs, des ancrages. Mais cela peut être dangereux si, contre toute attente, ceux-ci s'opposent à ce que vous proposez", explique le psychologue. Le mot d'ordre : garder une juste distance et muscler la confiance en soi.

S'affirmer au travail