Laisser le choix de la décision... et l'accepter

si vous pouvez essayer de peser dans la balance, c'est votre manager qui décide.
Si vous pouvez essayer de peser dans la balance, c'est votre manager qui décide. © khz - Fotolia

Vous avez beau ne pas être d'accord, c'est bien votre chef qui a le dernier mot. Lorsque vous lui formulez une position en décalage avec la sienne, prenez bien soin de rappeler que vous proposez mais que c'est bien lui qui dispose.

S'il prend en compte votre remarque, vous avez tout gagné. S'il campe sur ses positions, il vous revient de jouer le jeu et d'accepter la défaite. "Il est possible de débattre avant que la décision soit prise, rappelle Rémi Juët. En revanche, une fois le choix arrêté, tout monde doit tirer dans le même sens." Ce n'est pas parce que vous n'étiez pas en phase avec la décision que vous êtes dispensé de l'appliquer. Si vous exiger de votre chef d'écouter votre idée, vous ne pouvez pas lui imposer de partager votre point de vue.