Ne pas craindre d'aller à l'encontre de son supérieur

n'hésitez pas à faire part de vos réserves.
N'hésitez pas à faire part de vos réserves. © Radoslaw Korga - Fotolia

Parler ou se taire ? C'est la première difficulté à laquelle se heurte un collaborateur en opposition avec les décisions de son supérieur. Sur ce point, les choses semblent claires. "Les choses ont évolué : dire non à son n+1 n'a plus la même signification qu'il y a 20 ans, rappelle Jean-Marc Lasserre, directeur de business unit au cabinet de management Merlane. Dans une entreprise traditionnelle, critiquer sa hiérarchie impliquait de prendre la porte."

Faire part de ses griefs semble même devenu une qualité professionnelle. "Ce sont les remontées qui permettent à une équipe d'avancer, explique Rémi Juët, consultant et formateur. Ce qui handicape un manager, ce sont plutôt des collaborateurs béni-oui-oui." Ne gardez pas vos remarques pour vous. Qu'elles soient entendues ou pas, tout le monde en profitera.