Sept excellentes façons de démarrer une présentation 2. Poser une question rhétorique qui suscite la réflexion

Tout comme Shakespeare dans Le Marchand de Venise : "Si vous nous piquez, ne saignons-nous pas ? Si vous nous chatouillez, ne rions-nous pas ? Si vous nous empoisonnez, ne mourrons-nous pas ? Et si vous nous bafouez, ne nous vengerons-nous pas ?" 

posez des questions qui inciteront votre auditoire à réfléchir.
Posez des questions qui inciteront votre auditoire à réfléchir. © alphaspirit - Fotolia.com

"En tant qu'orateur, vous posez des questions rhétoriques dans le but de convaincre, vous ne vous attendez pas à ce que l'auditoire réponde de vive voix mais plutôt qu'il se formule des réponses à lui-même," explique Darlene Price. Lorsqu'elles sont préparées à l'avance et bien formulées, les questions rhétoriques incitent le public à partager le point de vue de l'intervenant. "Il est évident que le personnage shakespearien de Shylock amène ses auditeurs à répondre "oui" à quatre reprises pour justifier la vengeance contre Antonio. A quoi voulez-vous que votre public réponde oui ou non ?

En plus de ces questions binaires, vous pouvez aussi éveiller la curiosité de votre auditoire et l'inciter à méditer sur la réponse, indique-t-elle.

S'affirmer au travail / Parler en public