Apprenez à manager votre chef J'évite de...

La communication est tout un art, tout particulièrement lorsqu'on doit s'adresser à son supérieur hiérarchique. Mieux vaut éviter ces quelques erreurs :

 

 Faire des reproches

toquer à la porte de son chef pour l'accuser de tous les maux n'est pas une
Toquer à la porte de son chef pour l'accuser de tous les maux n'est pas une bonne démarche © Jason Stitt / Fotolia

"Quand on est dans le reproche, c'est mal parti, estime Marc Traverson. Il entraîne la justification, puis l'accusation et amène à construire de l'hostilité." 

Si la réunion fixée le lundi matin ne vous convient pas, ne dites pas "Je ne comprends pas pourquoi tu as mis cette réunion au moment qui m'arrange le moins, tu sais bien que le lundi matin, j'ai plein de choses à faire" mais plutôt "Cette réunion me coupe complètement dans mon organisation et m'empêche d'être productif le lundi. Est-il possible de la déplacer, peut-être en début d'après-midi."

 

 Soulever les problèmes en public

Evitez les confrontations devant l'équipe et, de manière générale, en public. Privilégiez les discussions à un moment où votre interlocuteur est disponible et impérativement en tête-à-tête. "Il s'agit de ne pas lui faire perdre la face, explique Marc Traverson. Cela pourrait se retourner contre vous." Martine-Eva Launet conseille également de proscrire les emails. "Il est tentant de se réfugier derrière l'email mais ce n'est pas un bon outil car on y communique de façon un peu abrupte et parfois maladroite." Si vore manager est souvent en déplacement, préférez le téléphone. 

 

 Court-circuiter votre manager

En revanche, sachez établir un rapport de force, selon votre position. Vous pouvez lui faire comprendre que vous êtes tout à fait prêt à faire appel au ressources humaines si lui et vous n'arrivez pas à vous mettre d'accord. Et le faire si vous n'arrivez pas à travailler ensemble et avez besoin de l'aide d'une tierce personne. 

 

Adopter des attitudes refuges

Telles que la critique, le mutisme ou la manipulation. "Cela vous évitera de passer pour un enquiquineur, de passer inaperçu ou de perdre la confiance de votre supérieur", analyse Martine-Eva Launet.


 

Autour du même sujet