Apprenez à manager votre chef Je me fais respecter

Certains managers sont tellement soumis à pression et habitués à traiter avec de fortes personnalités, qu'ils en oublient le b.a.-ba de la communication, voire de la politesse. Dans ce cas, il faut savoir réagir tout de suite.  

si votre supérieur dépasse les bornes, il faut lui signaler sans attendre
Si votre supérieur dépasse les bornes, il faut lui signaler sans attendre © Shoot4u / Fotolia

Se retrouver face à un manager colérique ou cassant peut être générateur de beaucoup de stress. Il est indispensable de savoir s'imposer et de le recadrer. "Montrez les bornes à votre supérieur s'il vous manque de respect ou s'il demande trop ; généralement ils comprennent", estime Marc Traverson. En effet, si son emportement vient d'un stress intense ou s'il oublie de mettre un minimum de formes lorsqu'il s'adresse à vous car il croule sous les dossiers, il devrait se reprendre rapidement si vous lui en faites prendre conscience.

 

Face à des demandes que vous estimez exagérées, vous pouvez aussi réagir : vous n'êtes pas obligé de tout accepter. Sans faire preuve d'une absence totale de flexibilité, sachez poser vos limites. "Il faut aider son manager à prendre du recul en rappelant votre charge de travail, vos priorités et en faisant préciser le degré d'urgence de ce qu'il demande", explique Martine-Eva Launet. Ne rentrez pas dans l'engrenage et essayez d'être constructif : 'ça ira si je vous fait cela pour jeudi ? Serez-vous dans le délais si je m'y consacre vendredi ?...' 

 

S'il s'agit d'un problème récurrent lié à la charge de travail ou au fonctionnement (un gros dossier posé sur votre bureau le vendredi à 18 heures pour en discuter le lundi, des emails le week-end nécessitant réponse...), envisagez un entretien en face-à-face pour exprimer votre désapprobation.  


Autour du même sujet