Bien répondre aux remarques exaspérantes "Il n'y a pas de solution"

  
   © Rido / Fotolia

Face à une crise ou une difficulté, certaines personnalités dans une équipe peuvent se sentir plus facilement démoralisées que d'autres. Un état d'esprit dangereux car contagieux : il met le moral des troupes en berne, incite à la non-action et peut susciter des défections. Difficile de remonter la pente si on le laisse s'installer.

 

Se laisser déborder par les événements et ne plus trouver de solutions tient souvent à une diposition négative de l'esprit. "Nous disposons de croyances, souvent héritées du passé, de l'enfance, qui agissent comme des filtres qui nous font voir le quotidien sous un certain angle et qui dictent notre réaction, analyse le psychologue. Il faut questionner se monologue intérieur." Surtout s'il nous conduit au défaitisme. En tant que manager, il est possible de faire parler ses collaborateurs pessimistes : il faut répondre point par point à chacune de leurs peurs pour lever ces filtres négatifs. Si l'un d'eux semble persuadé que "tous les piliers de l'entreprise s'écroulent", faites-lui préciser quels piliers et surtout en quoi il trouve qu'ils s'écroulent. Ne laissez pas les généralités s'installer. "Il faut sortir d'une pensée dichotomique : rien n'est tout blanc ou tout noir, une solution n'est pas soit parfaite soit nulle. Elle est au contraire un process que l'on améliore en permanence", soulève Patrick Amar.

 

Face à la démoralisation d'une partie de l'équipe, le manager doit surveiller de près son propre comportement. Chercher à redonner confiance en adoptant un optimisme béat sera contre-productif. On peut adopter un discours à la Churchill 'Je n'ai rien à offrir que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur' et expliquer que vous allez faire face, soudés, à l'adversité. Surtout, en tant que manager, il faudra se méfier là encore des prophéties auto-réalisatrices, comme ce type de raisonnement inconscient : "la situation est insoluble dont je l'évite et en ne faisant rien, je suis sûr que rien ne s'arrangera".

 

Relations interpersonnelles / Vie de bureau