Management : ce que les femmes peuvent apprendre aux hommes... et vice versa La vision globale

vision globale : qui est le plus à l'aise ?
Vision globale : qui est le plus à l'aise ? © JDN

 

Tant du point de vue de la pensée stratégique que de l'intérêt pour des résultats tangibles à court terme les hommes cadres disposent d'une marge d'avance sur les femmes. Celles-ci ont toutefois dû progresser dans ce domaine pour être nommées à leur poste. En effet, l'écart entre les résultats des femmes cadres et des femmes non cadres est très important dans ces deux domaines.


Pour se placer dans une dynamique de pensée plus stratégique et dans un réflexe d'orientation sur le résultat, il est nécessaire de ne pas se jeter à corps perdu dans une mission ou dans les tâches quotidiennes et rester le "nez dans le guidon". Face à un projet, Lois Frankel indique que suivre aveuglément les consignes est une des erreurs à ne pas commettre et qu'il est préférable d'imaginer avant la manière de le réaliser plus efficacement.


 Ce que les hommes peuvent apprendre aux femmes

En premier lieu les femmes doivent apprendre à gérer leur stress pour ne pas se précipiter dans l'action sans prendre le temps de la réflexion, d'où la polarisation sur le détail et la tendance à se laisser embarquer dans perfectionnisme inefficace. Il faut donc identifier un juste milieu entre tactique et stratégie.

Autour du même sujet