Que faire face à un interlocuteur agressif ?

gardez votre sang froid en toutes circonstances.
Gardez votre sang froid en toutes circonstances. © choucashoo, werner heiber / Fotolia

Que l'on soit dans la peau de l'évalué ou dans celle de l'évaluateur, les risques de se laisser emporter par ses émotions négatives existent lorsqu'on aborde les sujets qui fâchent ou qui tiennent à cœur. Si votre interlocuteur adopte un ton agressif, essayez tout d'abord de comprendre ce qui cause cette colère en écoutant ce qu'il dit. Peut-être a-t-il simplement mal compris ce que vous vouliez exprimer ? Peut-être avez-vous touché un point sur lequel il est très sensible et que vous ignoriez. Dans tous les cas, il s'agit de repartir sur les bases d'un dialogue constructif : recentrez la discussion sur les faits concrets et abstenez-vous de toute référence à la personne en elle-même. Banissez ainsi les "on ne peut jamais parler sereinement avec toi" ou les "tu vois que tu ne supportes pas la critique !"

Un conseil qui vaut aussi pour le collaborateur qui aborde l'entretien avec réticence. Si vous vous en prenez d'emblée "à votre chef qui ne vous écoute jamais", il y a effectivement bien peu de chances que l'échange soit constructif.