Savoir travailler dans l'urgence Apprendre à décider dans l'urgence

Pour un manager, travailler dans l'urgence, c'est aussi savoir trancher rapidement entre plusieurs options. Et les écueils sont nombreux.

 

Difficile de prendre du recul quand on a le couteau sous la gorge. C'est pourtant ce qu'il faut s'efforcer de faire, grâce aux techniques de développement du sang-froid. Ne pas avoir beaucoup de temps pour se décider ne veut pas dire qu'il faut se précipiter. "Le risque est de ne pas vérifier les informations qui nous parviennent, estime Laurent Combalbert. Sous prétexte que l'on manque de temps, on intègre comme paramètres dans ses décisions, des informations fausses, dépassées ou interprétées par la personne qui nous les a transmises."

 

Face à la peur de se tromper, on peut également être tenté de ne pas prendre de décisions. On s'expose alors au risque de voir émerger un leader alternatif, un autre manager, voire un membre de sa propre équipe. Une situation qui peut menacer le projet car elle remet en cause la hiérarchie établie et crée la confusion. Inversement, dans une situation où les rôles sont mal répartis, le risque est grand que tout le monde veuille prendre des décisions... ce qui devient problématique si elles sont contradictoires. "Enfin, explique le consultant, il faut faire attention à l'effet 'Group think' qui consiste à choisir la solution qui a obtenu l'unanimité parmi le groupe, même si elle n'est pas la meilleure, suivant le principe : 'Nous faisons une erreur mais tout le monde est d'accord'." Pour bien décider en situation d'urgence, il faut donc, plus que jamais, écouter les autres au maximum puis se fier à soi-même.

Autour du même sujet