Les discussions informelles, d'interminables blablas

mieux vaut éviter de raconter sa vie pendant la pause café.
Mieux vaut éviter de raconter sa vie pendant la pause café. © nyul - Fotolia

Qui ne s'est jamais mordu les doigts de s'être laissé embarquer dans des discussions sans finalité dans les couloirs du bureau ? Un collègue bavard, déprimé ou remonté, et c'est des dizaines de minutes précieuses qui partent en fumée.

S'il est hors de question de se couper de ses collègues en restant figé dans un face-à-face avec son ordinateur à longueur de journée, il est important de fixer une limite entre ces périodes de respiration et les temps de travail effectif. La pause déjeuner offre un cadre propice à ce type de discussion plus ou moins éloignées des préoccupations professionnelles. Vous pouvez aussi prévoir de prendre un verre avec des collègues à la sortie du travail pour évoquer ces sujets. Quant aux pauses café, elles doivent rester assez courtes pour ne pas empiéter excessivement sur votre temps de travail. Si vous quittez une discussion qui s'éternise pour rejoindre votre bureau, personne ne vous en tiendra rigueur.