Quels sont les gestes à proscrire pendant un discours ?

evitez d'adopter la posture du condamné, elle vous discrédite.
Evitez d'adopter la posture du condamné, elle vous discrédite. © apops - Fotolia.com

L'agitation de l'orateur est le principal écueil car elle entraîne l'agitation du public. Il vaut mieux être serein, bien posé sur ses appuis et avoir des gestes amples pour imager le discours. Par exemple, l'un des tics gestuel très fréquent est celui de la position du condamné : mettre les mains derrière son dos. "C'est une partie de soi qui ne souhaite pas être présente. Les mains sont la partie visible de notre cerveau, selon Emmanuel Kant. Montrer la paume de ses mains, c'est faire découvrir son ouverture aux autres", souligne Aude Roy, coach en communication et synergologue.

Si vous êtes concentré sur les gestes à faire ou à ne pas faire, vous n'êtes plus en communication, vous vous êtes recentré sur vous-même. Trop souvent les gens s'écoutent parler, n'observent pas leur public et perdent totalement leur charisme.