Comment éviter de se toucher le nez, les cheveux ou les oreilles ?

se gratter la tête peut simplement indiquer un moment de réflexion.
Se gratter la tête peut simplement indiquer un moment de réflexion. © slasnyi - Fotolia.com

Si cela accompagne le discours ce n'est pas très grave. Si c'est une pulsion que l'on retient c'est plus problématique mais plus intéressant pour le public. "C'est comme cela que l'on reconnaît quelqu'un qui vous raconte des carabistouilles. Le cas le plus explicite est lorsque Bill Clinton s'est touché le nez en démentant avoir eu une relation avec Monica", sourit Aude Roy. Mais se gratter la tête, les oreilles, cela veut dire aussi qu'on est en train de réfléchir.

Pour autant, ces gestes répétitifs ont souvent pour origine un manque de préparation en amont. Il faut donc réfléchir aux questions et aux interactions avec la salle, anticiper les risques. "Mais il ne faut pas se transformer en robot, car quelqu'un qui se gratte la tête sur scène, qui réfléchit, cela l'humanise. Evidement, il ne faut pas se gratter comme un babouin", assure Paul-André Tavoillot.