Nicolas Bordas (PDG de TBWA France) "Avoir des idées peut s'apprendre."

e marketing d'une idée apparait aussi au cœur de son succès. Ne craignez-vous pas qu'une telle règle consacre l'image et l'apparence au détriment du contenu ? C'est par exemple une caractéristique du buzz.

C'est effectivement un risque majeur à ceci près que je pense que si l'idée ne repose que sur son seul marketing et non pas sur quelque chose de fondé, tôt ou tard elle ne marchera plus.

"Les buzz vont rester court-termistes s'ils ne reposent pas sur une vraie innovation."

Prenons l'exemple de la publicité. Vous pouvez faire toute la publicité que vous voulez sur un produit, s'il n'est pas bon, son espérance de vie sera très limitée. Les gens l'achèteront peut être une fois mais ne se feront pas avoir une deuxième. La communication doit créer le désir d'achat mais ne saurait servir à vendre le produit à elle seule. J'en reviens à la notion de buzz que vous évoquez, ces buzz vont peut-être fonctionner un temps mais vont fatalement rester court-termistes s'ils ne reposent pas sur une vraie innovation. Cela ne restera qu'un feu de paille, chose du reste qui se vérifie au quotidien.

 

Vous préconisez l'apprentissage de la créativité, c'est donc pour vous plus un savoir-faire qu'un don inné ? Comment appliqueriez-vous cela ?

Effectivement même s'il est vrai que chacun y est plus ou moins prédisposé, il ne fait aucun doute qu'avoir des idées est quelque chose qui peut s'apprendre. Chez TBWA, nous avons créé des ateliers dans ce sens pour inciter les gens à avoir plus d'idées en leur demandant notamment de "sortir d'eux même". Tour à tour dans la peau de Steve Jobs ou Nicolas Hulot, on leur demande de regarder leur situation avec l'œil de leur personnage. Les résultats sont éloquents.

"L'éducation a tendance à gommer l'aspect créatif, c'est dommage..."

L'éducation a aussi tendance à gommer l'aspect créatif et offre rarement l'occasion d'épanouir son cerveau droit, celui de la créatvité. C'est dommage... Une initiative appelée "Room13" se déploie dans le monde entier et permet à des enfants de 10-14 ans d'exprimer leur talent dans une classe qu'ils gèrent eux même avec l'aide d'un artiste. La généralisation de ce genre d'initiative serait salutaire pour développer la créativité dès le plus jeune âge.

Créativité