Orthographe : les pièges à éviter dans vos documents L'accentuation des mots

L'accent circonflexe

Si l'accent circonflexe matérialise parfois une ancienne lettre devenue muette, il sert le plus souvent de signe discriminant entre deux mots homophones. C'est le cas pour tacher (faire un tache) et tâcher (faire en sorte que, faire des efforts pour). On distingue également l'adjectif ou nom masculin, du verbe devoir, de l'article défini du. De même, les verbes croire et croître s'écrivent respectivement croit et croît à la troisième personne du singulier, ou encore cru et crû pour leur participe passé.

Mais parfois, cet accent n'a pas de fonction particulière. Ainsi on écrit grâce mais ses dérivés ne prennent pas d'accent : gracier, gracieux, gracieusement.

Le tréma

Le tréma à une fonction plus précise et apparaît en français sur les voyelles e, i, u et parfois sur le y dans des noms propres. Cet accent indique en règle générale que la voyelle précédente doit être prononcée séparément, ou que la voyelle accentuée est muette.

Le tréma apparaît souvent lorsque l'on passe du masculin au féminin pour permettre une prononciation adéquate. L'adjectif ambigu au masculin prend ainsi un tréma lorsqu'il est mis au féminin : ambiguë. La même règle s'applique pour :

 contigu, contiguë, contiguïté

 exigu, exiguë, exiguïté

 aigu, aiguë

Dans le tableau suivant figurent quelques exemples de mots avec un accent tréma. Pour vous aider à ne pas l'oublier, voyez quel effet cela fait lorsque vous enlevez le tréma et lisez littéralement ce qui est écrit.

Quelques mots comportant un tréma
Source : JDN
aïeulastéroïdemaïs
amuïssementcoïncidernaïf
archaïquehaïrastéroïde

Accents et majuscules

L'Académie française recommande, lorsque cela est possible, de faire figurer les accents sur les majuscules, ce qui facilite la compréhension du texte et évite des erreurs de sens.

Autour du même sujet