N'ayez pas peur des silences

ménagez-vous des périodes de transition si nécessaire.
Ménagez-vous des périodes de transition si nécessaire. © Photomontage JDN / endostock / Jérôme Moreaux / Fotolia

Difficile de ne pas dire un mot lorsque l'on fait face à un groupe suspendu à nos lèvres. "Les moments de silences sont certes effrayants mais vous ne devez pas avoir peur d'y avoir recours, recommande Bernard Lebelle. Ils donnent à votre auditoire la possibilité de digérer ce que vous venez de dire et de mieux l'assimiler."

"Vous pouvez par exemple insérer une slide PowerPoint vierge à l'issu d'une séquence un peu complexe", note Bernard Lebelle. Cela offrira quelques minutes de répit à votre auditoire pour réfléchir à ce que vous venez de dire voire même vous posez une question sur un point qui a besoin d'être éclairci. Et si le silence vous parait pesant, n'hésitez pas à compter dans votre tête ou préparer ce qui va suivre, cela vous permettra d'évacuer votre gêne passagère.