Abandonner ses habits de chef

Difficile de se départir des liens hiérarchiques le temps d'une réunion. "Dans un brainstorming qu'il avait lui-même initié, un chef d'entreprise a rembarré l'un de ses collaborateurs qui commençait à se lâcher, comme le veut l'exercice. A partir de ce moment-là, la réunion était de fait terminée." Avec cet exemple, Alain Chevalier-Beaumel rappelle qu'un supérieur doit réussir à se positionner au milieu des autres participants, s'il veut que sa contribution soit constructive et pas impérative.

De même, Claude Saurel suggère que "le chef doit idéalement intervenir autour des deux-tiers de l'échange. S'il intervient au début, c'est un hold-up par anticipation, s'il intervient en dernier, c'est un hold-up par récupération." Le tout, sans réelle discussion. Pour parer ce problème, le responsable peut très bien confier l'animation d'une réunion à l'un de ses collaborateurs.