Privilégier les faits

ne placez pas la réunion sur le terrain du conflit.
Ne placez pas la réunion sur le terrain du conflit. ©  iStockphoto / Thinkstock

Une réunion ne doit pas être considérée comme une arène où chacun règle ses comptes avec ses concurrents, ses rivaux ou ses ennemis. "Il faut absolument rester sur des faits et éviter les sentences comme "c'est de ta faute" ou "je suis le meilleur", insiste Claude Saurel. Les participants sont réunis pour trouver des solutions ensemble, pas pour se retrouver dans un tribunal."

Même s'il existe un passif important entre l'un des participants et vous, il est préférable de ne pas se placer sur le terrain du conflit. Le cadre de la réunion n'est pas adapté : vous prenez le risque de vous faire mal voir des participants qui se retrouvent relégués au rang de spectateurs d'un règlement de compte. Au contraire, "vous devez mettre votre matière grise au service du groupe", souligne Alain Chevalier-Beaumel, un comportement que vos partenaires préfèreront certainement.