Rester motivé quand on travaille seul Se procurer des moments de satisfaction

positivez ! 
Positivez !  © Vuk Vukmirovic - Fotolia

Un projet rondement mené ? Une bonne affaire conclue ? Des objectifs atteints ? Un salarié qui mène son projet avec brio peut s'attendre à une gratification, qui peut aller des simples remerciements de son manager à une prime en monnaie sonnante et trébuchante. Lorsque l'on travaille seul, rien de tout cela n'est envisageable. Or, ces satisfactions nourrissent aussi la motivation.

Cet aspect du travail en solo doit bien évidemment être pris en compte avant même de se lancer : si un salarié est excessivement sensible aux félicitations de son chef, le mieux est peut être de rester près de lui. Mais rien n'empêche quelqu'un qui travaille seul de se ménager des moments d'auto-satisfaction. Une semaine de travail acharné couronnée de succès peut, par exemple, vous autoriser à prendre une journée off. Vous la savourerez à sa juste valeur.

Rester positif

Sans regard extérieur bienveillant, un indépendant ou un télétravailleur doit se rendre compte par lui-même de la qualité du travail fourni, ce qui est loin d'être évident. Il est plus simple de se faire féliciter. "Je réalise systématiquement des points à la fin de mes missions avec mes clients, explique Nathalie Pélissier. Quand les retours sont positifs, cela permet d'être plus serein pour l'avenir. Quant aux critiques, elles permettent de s'améliorer" Dans tous les cas, pour éviter de perdre sa motivation, le travailleur isolé doit trouver un moyen d'être fier de son travail.

Motivation / Se mettre à son compte