Autocritique

Résumez l'entretien sans en ajouter. © Photomontage JDN / Photodisc / Thinkstock

Jusqu'à la fin de l'entretien, ne relâchez pas votre attention. Pour preuve cette question qui peut venir vous désarçonner alors que vous alliez prendre congé. Il s'agit de ne pas se laisser intimider : cela ne veut pas forcément dire que votre prestation était mauvaise. "Résumez ce que vous avez dit durant l'entretien, sans en ajouter, conseille Emilie Devienne. Ne donnez pas plus de grain à moudre au recruteur." Vous pouvez rebondir sur un défaut - la timidité par exemple - et montrer que vous avez su le dépasser - en faisant un effort d'extraversion durant l'entretien.

Si vous n'êtes vous-même pas satisfait de votre prestation, ne cherchez pas d'excuse et même, ne l'avouez pas. "Cela reviendrait à dire au recruteur que vous lui avez fait perdre son temps." Accentuez votre discours sur votre potentiel, tout à fait en adéquation avec les besoins du poste. C'est aussi votre sang-froid que jugera le recruteur avec cette question.