S'égarer dans les rapports homme-femme

Ne confondez pas job dating et speed dating. © R. Salin / CCM Benchmark

Certains candidat(e)s ont du mal à trouver le ton juste lorsqu'ils font face à un recruteur de l'autre sexe. Si candidater à un poste exige une force de persuasion, la séduction n'y a pas sa place. D'autant plus qu'il est facile de se montrer maladroit. "Certains candidats hommes essaient de se rapprocher de la recruteuse pendant l'entretien, témoigne Dominique Galet. Alors qu'une collègue lui demande des informations sur son CV, un candidat prend sa chaise et va s'installer à côté d'elle, de l'autre côté du bureau, pour lui expliquer." Rapidement, la consultante déplace à son tour sa chaise... pour s'éloigner.

Les rapports hommes-femmes peuvent aussi être affectés par des considérations religieuses. Si celles-ci ne sauraient pénaliser une candidature, certaines précautions se révèlent utiles. "La veille de son entretien, un candidat assez religieux avait prévenu la chargée de recrutement qu'il ne serrait pas la main aux femmes, se souvient Dominique Galet. Je trouve que l'appeler à l'avance était assez pro." Ainsi, ni malaise ni incompréhension lors de l'entretien.