Bluffer outrageusement

Bluffer exagérément peut vous décrédibiliser. © R. Salin / CCM Benchmark

Certains confondent les entretiens d'embauche avec des parties de poker. Or, ni les joueurs ni les recruteurs n'aiment se faire rouler dans la farine. C'est pourtant l'impression que peuvent laisser certains comportements. A un candidat affichant des prétentions de 50 000 euros, Dominique Galet s'est excusé : "Le poste n'est qu'à 35 000 euros, il ne doit pas vous intéresser". Visiblement embarrassé, le candidat répond alors : "On peut quand même en discuter ?". Se situer dans la fourchette haute de ses prétentions fait partie du jeu, accepter de baisser ses prétentions de 15 000 euros fait moins sérieux.

"Un autre candidat avait annoncé 50 000 euros devant le consultant puis parlé de 55 000 euros devant la DRH, raconte aussi Dominique Galet. Il veut prendre 5000 euros d'un coup ! Cela lui donne un côté margoulin." Son image s'en trouve alors irrémédiablement écornée, tant pour le consultant que pour l'entreprise.