Mentir sur son CV : comment est-on démasqué ?

Des recruteurs estiment que plus de 70% des CV ne seraient pas exacts. Comment le découvrent-il ? © Viorel Sima - Fotolia.com

Seul 1 employeur sur 3 vérifie les informations inscrites sur un CV, d'après une étude 2013 du cabinet Florian Mantione Institut. Alors, la tentation est grande de maquiller certaines informations pour embellir la réalité. Car l'objectif n'est pas des moindre : sortir du lot et ainsi décrocher son sésame pour un entretien d'embauche. Toutefois, tous les recruteurs ne sont pas dupes. Gare aux falsificateurs qui se feraient démasquer. S'il s'agit d'un mensonge lourd de conséquences, le candidat tricheur risque la "blacklist" des employeurs et des cabinets de recrutement.

Diplômes, compétences linguistiques, âge... Autant de points sur lesquels certains candidats à l'emploi cachent la vérité. Voici comment les recruteurs s'en aperçoivent.