Des diplômes fantômes

Un recruteur peut exiger une copie de votre diplôme, avant entretien. © vgstudio - Fotolia.com

Le diplôme ne fait pas le CV, mais il y contribue fortement. Souvent, il figure même en tête de page. Raison pour laquelle cette donnée est l'une des plus détournées par les postulants. Pourtant, les méthodes pour débusquer les tromperies ne manquent pas : annuaire des anciens, demande de copie de diplômes... Les recruteurs les plus suspicieux recourent même aux services de sociétés spécialisées, comme Verifdiploma.

Son président, Emmanuel Chomarat, explique que ce réflexe de vérification est récent et pas systématique, en France. "Un homme d'une cinquantaine d'années se disait diplômé d'une grande école, se souvient-il. Un jour, un recruteur lui dit qu'il ne trouve pas son nom dans la liste des anciens. Il lui a simplement répondu qu'il n'avait pas le diplôme mais que, de toute façon, personne ne lui avait jamais demandé !".