Les langues : uniquement celles que l'on maîtrise

Soyez précis sur votre niveau en langues étrangères. © lassedesignen - Fotolia.com

Pour qualifier un niveau de langue, évitez les sempiternels "lu, écrit, parlé". Cela n'aide pas le recruteur à se faire une idée de votre niveau. Préférez les termes "bilingue", "courant", "intermédiaire"...

Et pas question de mentir sur son CV ou d'indiquer son niveau d'il y a dix ans. L'indication "bilingue" est réservée aux vrais bilingues ! Enfin, il vaut mieux ne pas mentionner les langues dont on ne connaît que des notions. Cela peut laisser planer l'idée d'échec sur votre parcours...