12 attitudes qui sabotent votre carrière

Critiquer son patron, faire preuve de procrastination... Ces comportements parfois tentants nuisent à votre carrière.

Nous avons tous de mauvaises habitudes. Hélas, bien souvent, nous n'avons pas conscience de leurs effets sur nos vies et nos carrières.

"Beaucoup d'entre nous ont des habitudes qui sabotent leurs relations sociales, leur productivité et leurs résultats", explique Sylvia Hepler, spécialiste en développement de carrière et auteur de "Learning Leadership Through Loss". "Ces habitudes peuvent aussi compromettre notre avenir professionnel".

Voici 12 habitudes et comportements qui peuvent sérieusement affecter votre carrière :

1 Critiquer votre patron

Selon Hepler, chuchoter dans le dos de votre patron, lui lancer des piques, le faire passer pour une personne malhonnête et incapable vous met dans une situation délicate. "Si c'est ce que vous faites, ne vous attendez pas à recevoir une promotion ou à rester dans l'entreprise".

2 Agir comme si vous n'aviez rien à apprendre de nouveau

En jouant au "je-sais-tout", vous gagnerez une réputation d'arrogant et vous entraverez votre capacité à saisir les opportunités de croissance et de développement qui s'offrent à vous.

3 Blâmer les autres

"Pointer quelqu'un du doigt pour cacher votre manque de compétence ou d'expérience est à proscrire. Ce comportement mal approprié conduira vos collègues à vous considérer comme quelqu'un de désagréable", avertit Hepler. "Les individus antipathiques ne vont jamais très loin", surenchérit la spécialiste.

4 Etaler ses émotions

Pour Hepler, "Etre sujet aux accès de colère, de frustration et aux sanglots dramatiques envoie un signal négatif à votre patron, vos employés et vos collègues. Votre entourage en conclura que vous ne pouvez pas maîtriser vos émotions, ce qui n'est pas une bonne chose dans le monde professionnel".

5 Vous répéter que vous ne pouvez pas faire quelque chose

Cette habitude revient à vous tirer une balle dans le pied. Si vous essayez de vous convaincre que vous ne pouvez pas réaliser une tâche ou un projet, vous échouerez à coup sûr.

6 Vous plaindre

"Les personnes qui se plaignent sans cesse se concentrent sur les problèmes plutôt que sur les solutions potentielles", explique Hepler. "Plutôt que de maugréer après les politiques de l'entreprise, les procédures de travail et les gens qui vous entourent, acceptez les choses que vous ne pouvez pas changer ou faites des recommandations pour les améliorer."

7 Attendre le "moment parfait"

"Les procrastinateurs ne font pas ce qui doit être fait en temps voulu", souligne Hepler. "Si vous attendez sans cesse les circonstances idéales, vos collègues vous considèreront comme une personne incapable de prendre les choses en main".

8 Vous sous-estimer

Le manque de confiance en soi est la recette de la stagnation de carrière et du mécontentement. "Si vous êtes hésitant, passif et timide votre employeur ne vous accordera pas d'intérêt".

Bien évidemment, être trop confiant peut aussi se révéler négatif.

9 Détester votre travail

Etre aigri à propos de votre travail entrave votre désir et votre capacité à donner le meilleur de vous même et à atteindre le niveau de performance pour lequel vous êtes payé. "Vous devriez faire preuve de sagesse, adopter une attitude neutre et vous concentrer sur les aspects positifs de votre travail", suggère Hepler.

10 Croire que vous ne pouvez pas trouver un meilleur travail

"Saviez-vous que vos certitudes sont le moteur de vos actions ? Persuadez-vous  d'une chose: à l'heure actuelle, vous avez les compétences et l'expérience dont une autre entreprise a besoin", conseille Hepler. 

11 Choisir de garder le silence

Selon Hepler, "chaque fois que vous décidez de garder vos idées innovantes pour vous, de ne pas demander de clarifications sur un sujet que vous n'avez pas compris ou que vous acceptez, sur une mauvaise politique au sein de l'entreprise, vous montrez que vous êtes une personne sans volonté ou totalement désintéressée". La participation responsable et active est valorisée au travail. 

12 Se laisser aller jusqu'à la retraite

Si vous avez décidé de vous laisser vivre, pensez à l'image que vous voulez laisser de vous suggère Hepler. "Les autres ne se rappelleront pas ce que vous avez accompli l'année dernière (et ne s'en soucieront pas) s'ils vous voient fournir le minimum d'effort aujourd'hui."

Comment chasser les mauvais comportements

"Reconnaitre que nous adoptons de mauvais comportements au travail est difficile," ajoute Hepler. "Nous sommes humains, et que tous les êtres humains, peu importe leur position ou leur salaire, ont des œillères."

"La meilleure façon d'identifier les habitudes et les actions qui vous empêchent d'avancer, c'est de demander l'avis des personnes en qui vous avons confiance", déclare Hepler. Organisez un déjeuner avec un collègue proche. Mettez-le à l'aise pour discuter et demandez-lui d'être honnête avec vous. Expliquez en quoi ses remarques pourront être bénéfiques à la fois pour vous et pour l'entreprise.

"Quelle que soit cette mauvaise habitude, il faut comprendre qu'elle pousse les autres à ne pas vous apprécier, vous faire confiance, vous estimer à votre juste valeur et à vous éviter. Dans ces cas-là, certaines opportunités vous passeront sous le nez," affirme Hepler.


Article de Jacquelyn Smith. Traduction par Manon Franconville, JDN.

Voir l'article original : 12 ways you're sabotaging your career

Autour du même sujet