Faut-il être méchant pour réussir ?

Les qualités pour obtenir un poste ou gérer une équipe ne sont pas les mêmes. Il est donc nécessaire de mobiliser des compétences différentes en fonction de la situation.

Etre amical ou non au travail est une question compliquée.

Certaines études scientifiques montrent qu'être amical (le terme scientifique est l'agréabilité qui consiste à faire preuve de coopération, de flexibilité, de tolérance et d'indulgence) peut vous aider à obtenir un poste. Cependant, les personnes conciliantes auraient moins de chance d'occuper un poste à responsabilité.

Une étude, menée par des chercheurs de l'université du Minnesota, se concentre sur les traits de personnalité et les compétences sociales que valorisent les employeurs chez les candidats. Elle démontre que les deux atouts les plus recherchés sont l'agréabilité et la conscience professionnelle (être fiable, travailleur, persévérant, ordonné et se battre pour réussir).

Les chercheurs ont également étudié les traits de personnalité qui prédisent le succès de l'employé. Encore une fois, la conscience professionnelle et l'agréabilité arrivent en première position.

Les collaborateurs amicaux sont moins payés que leurs homologues moins agréables

Malgré ces conclusions, d'autres éléments montrent que les personnes trop amicales ont un désavantage dans le monde du travail. En effet, une seconde étude menée par des chercheurs des universités Notre-Dame, Cornell et Western Ontario a mis en avant un élément nouveau qui en surprendra plus d'un. Les collaborateurs amicaux sont moins payés que leurs homologues moins agréables. C'est sans doute parce que les premiers sont moins susceptibles d'accepter des postes de manager. La même étude a également montré que nous étions moins enclins à recommander un collègue très agréable pour une promotion.

Ces résultats vont de pair avec les données de Truity Psychometrics qui suggèrent que les personnes agréables et amicales sont à la tête d'équipes plus réduites que celles qui disposent seulement d'un esprit logique et analytique.

Ce constat peut s'expliquer, entre autre, par le fait que les personnes amicales sont généralement appréciées par leur entourage parce qu'elles sont chaleureuses et coopératives. Malheureusement ces qualités peuvent les rendre moins compétentes aux yeux de l'entreprise que leurs homologues moins agréables, même si cette supposition est totalement fausse.

Comme Brian Little, docteur et auteur de "Me, Myself, and Us: The Science of Personality and the Art of Well-Being", l'explique dans l'e-mail qu'il a adressé à Business Insider :"nous apprécions les individus agréables et nous sommes plus à l'aise avec eux, ce qui ne veut pas dire que nous leur accorderons une promotion."

La solution à ce dilemme ? Mettez en avant plusieurs aspects de votre personnalité en fonction de l'évolution de votre carrière. Par exemple, quand vous passez un entretien, mettez en avant votre expérience du travail en équipe. Grâce à cette information, l'employeur verra que vous pouvez collaborer efficacement avec vos collègues. Mais une fois que vous avez décroché le poste, concentrez-vous sur vos intérêts autant que sur ceux du groupe afin de ne pas rater l'opportunité d'une promotion et rester à la traîne.

 

Article de Shana Lebowitz. Traduction par Manon Franconville, JDN.

Voir l'article original : This personality trait may get you hired — but it won't necessarily get you promoted

Autour du même sujet